Alaska

L'Alaska, une destination pas comme les autres...

Pour vous situer, les Etats-Unis se composent de 50 états et l'Alaska fait partie d'un d'entre eux. Tout comme Hawaii, cet état n'a aucune frontière avec les USA et se situe au nord-ouest du Canada.

Bordé par l'océan Arctique au nord, l'Alaska est l'état le plus sauvage des Etats-Unis. Sur une surface de 1,7 millions de km2, 40% de la population habite dans les deux principales villes, Juneau et Anchorage.

Les forêts couvrent 48 millions d'hectares soit 28% du territoire et abritent plus d'un millier d'espèces animales dont 115 mammifères et 400 oiseaux. Vous pourrez y retrouver les animaux emblématiques de l'Alaska, appelés les "Big Five", à savoir, le Grizzli, l'ours Kodiak, le Caribou, l'Élan, le loup et le mouflon de Dall.

Le climat est de type polaire, l'hiver y est donc extrêmement froid et long.

Vous l'aurez compris, les conditions en Alaska sont difficiles mais le voyage est inoubliable.

 


Il y a 2 ans, j'ai vécu une des expériences les plus incroyables de ma vie...

En 2017, après 2 tours du monde et un tour d'Europe, je souhaitais me lancer un défi, vivre une expérience plus qu'un voyage…

Avec mon plus fidèle ami, nous sommes partis à la découverte de la dernière frontière que l'on appelle plus communément l'Alaska.

Nous souhaitions partir en condition extrême et vivre une partie de l'hiver sur place, croyez moi, nous n'avons pas été déçus.

L'hiver n'est pas la saison la plus recommandée pour visiter l'Alaska mais qu'importe, nous souhaitions vivre une expérience unique…

Durant les deux premières semaines de notre voyage, nous avions traversé un bout de l'Alaska en auto-stop à la découverte des villes, Fairbanks et Anchorage, des parcs nationaux comme le Denali (plus grand sommet des USA), et du cercle polaire arctique à Barrow.

 

Barrow, a été pour nous, une véritable aventure, celle d'un climat extreme (-37,5°c), où cils et sourcils se gèlent en quelques minutes. Celle également d'une menace bien présente, l'ours blanc, que nous avons eu la chance de rencontrer (à plusieurs centaines de mètres).

Dans cette ville, toute la population est armée dans l'éventualité d'un face à face avec ce prédateur carnivore d'une férocité incroyable.

En effet, dû au réchauffement climatique, chaque année les ours s'approchent de plus en plus des villages jusqu'à y pénétrer pour trouver de la nourriture…

L'attention y est de rigueur, essentiellement lorsque, comme nous, votre seul moyen de transport sont vos pieds..

 

 

La deuxième partie du voyage fût l'expérience tant attendue, vivre coupés du monde durant 2 semaines.

Nous sommes partis au sud-est de l'Alaska, dans la région de Valdez, pour y trouver une cabane dans les arbres à plus de 30km du premier village, sans eau, sans réseau, ni électricité.

Nous faisions fondre et bouillir de la neige pour avoir de l'eau, nous coupions le bois pour alimenter notre poêle et nous observions la nature pour nous distraire. Un retour aux sources qui nous fit le plus grand bien.

 

 

Les paysages étaient incroyables, le temps était comme arrêté, nous étions spectateurs de cette nature qui prend le dessus sur tout ! Nous occupions nos longues journées par des tâches quotidiennes essentielles et passions le plus clair de notre temps à lire.

Le repos, le vrai où votre journée se planifie au rythme du soleil, et où l'on prend le temps de vivre, d'observer et d'apprécier. 

Ce voyage était une pause, dans ce monde qui va si vite et nous dépasse par moment, ce fût de loin, l'expérience la plus enrichissante de ma vie que je souhaite à tout un chacun.